Suchy, village de Suchy,

Le village de Suchy

Suchy

Suchý est un village du district de Blansko dans la Moravie-du-Sud en Tchéquie... euh ... oups, c'est pô celui-là!
Suchy est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district du Jura-Nord vaudois.

Premières mentions:

Entités Anciennes graphies Dates Notes Sources
Suchy Solpiaco id est Suzchie 885 DTCS

Comm. VD, distr. d'Yverdon (1798-2006), depuis 2006 distr. du Jura-Nord vaudois.
885 Solpiaco id est Suzchie.
24 feux en 1409,
34 en 1550,
251 hab. (62 feux) en 1764,
414 en 1870,
275 en 1990.
En 1367, Othon de Grandson-Belmont, ayant repris en mains tous les droits seigneuriaux du village, octroya aux habitants une charte les affranchissant de la mainmorte, des charrois et du service du guet au château de Belmont en temps de paix. Il les soumit à la coutume de Moudon plus favorable que le droit de Belmont. Eglise dédiée à saint Pierre en 1172, annexe d'Ependes en 1177. Suffragance en 1724, à nouveau annexée à Ependes après 1845, puis paroisse en 1864. Confrérie du Saint-Esprit citée dès 1378. Sous LL.EE. de Berne, S. fut rattaché au bailliage d'Yverdon. Céréaliculture dominante; toutefois, entre 1727 et 1861, les herbages doublèrent de surface. Remaniement parcellaire (1937-1939). Vignobles arrachés en 1957. L'activité est restée agricole (blé, colza, betterave à sucre et lait) et forestière.

Bibliographie
– M. Henrioud, La communauté et les gens de Suchy jusqu'au XVIIIe s., 1905
– Améliorations foncières à Baulmes, Suchy et Chalet des Praz, 1939
– O. Dessemontet, La seigneurie de Belmont au pays de Vaud, 1955
– J. Genton et al., Soc. d'agriculture de Suchy, [980]
– R. Cuagnier, Aspects des systèmes de culture pratiqués à Chavornay et Suchy aux 18e et 19e s., mém. lic. Lausanne, 1984

Auteur(e): Olivier Dessemontet
© 1998-2011 DHS: tous les droits d'auteur de cette publication sont réservés au Dictionnaire historique de la Suisse, Berne. Les textes sur support électronique sont soumis aux mêmes règles que les textes imprimés. Droits d'utilisation et modalités de citation (PDF)URL: 

http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F2650.php

Les gens ...

Les Sécherons, les Sécheronnes
Lè Sètserons
voici comment s'appelle les habitants de Suchy.

Le blason

Le blason de la commune de Suchy semble un peu dans la même veine.
En 1453, il y avait une chapelle à Suchy, filiale de l'église d'Ependes; elle était sous le vocable de saint Pierre.

Bavois, Corcelles et Suchy

Au milieu du XIIe siècle, les terres bourguignonnes des trois villages sont détachées d'Orbe et confiées aux sires de Joux qui construisent le château de Bavois. Le seigneur de Corcelles est donc celui de Bavois, jusqu'au XVIe siècle. Aux fils de Joux succèdent les Gléresse, par mariage des héritières. Parmi les habitants du village, les familles les plus anciennes sont les Girard, Milloud, Léonard, Magnin et Charles, tous de modestes paysans qui peu à peu vont se constituer en communauté organisée et gérer quelques biens, bois et pâturages.

L'eau ...

Chaque maison avait un à deux puits creusés dans la molasse pour y récolter l’eau.
Suchy a trois fontaines réparties dans le village. Les animaux venaient deux fois par jour pour y boire. Les dames y faisaient la lessive par tous les temps. Aux environs de 1900, un citoyen qui avait pitié de ces dames paya pour construire des toits sur les fontaines.
L’eau de la fontaine vers l’église provient d’une mine qui a été creusée de 1805 à 1814. Le départ de la mise se trouve à droite du chemin du château d’eau.
L’eau sous pression nous arrive en 1908 avec la construction du pompage des sources de Bujaillon et de deux cuves sous le château d’eau.
Le château d’eau a été construit en 1920 pour augmenter la pression dans le réservoir. Depuis 2012, avec l’arrivée de l’eau sous pression du réseau de la Menthue, le château d’eau est mis hors service mais reste un beau bâtiment qui domine le village.

Transport public

Le 12 décembre 2010, la communauté tarifaire Mobilis entre en vigueur dans le Nord vaudois. La ligne Yverdon-Suchy (10.675) sera prolongée en direction de Corcelles et Chavornay, avec correspondance sur les trains RER en direction de Lausanne.

PubliCar à Suchy


La jeunesse ...

Le premier registre des membres de la Jeunesse dates de 2 juillet 1846. Les 21 articles composant le réglement sont acceptés et mis en vigueur le 11 octobre 1846. Les buts d'alors étaient de :

•Chanter le nouvel-an
•Porter le vin aux danses pendant les fêtes
•Rendre les honneurs aux jeunes époux
•Organisé le tir à la carabine

C'est en 1919 que de nouveaux statuts voient le jour la société a pour but de resserrer les liens d'amitié entre jeunes gens et de leur procurer des divertissements sains et agréables.

C'est depuis le 27 décembre 1974 que les filles font statutairement partie de la Jeunesse, mais elles ont toujours pris part aux activités de la société. C'est après un rangement d'un bal éthylique durant lequel les filles ont du mettre sérieusement la main à la pâte, que ces demoiselles ont demandé leur adhésion (les garçons partant en course le matin même).

Nous étions également le premier village où se côtoyaient deux jeunesse celle du haut et celle du bas, période fort heureusement révolue.

...

Ce texte est "piqué" de la partie historique du "l'ancien" site de la jeunesse. Malheurusement ancien car le lien que j'avais mis ne fonctionne plus.

Un bruit qui cours ... me parle d'une ... page Facebook de la jeunesse. 


Le retour du bison d'europe

Le triage forestier de Suchy s'engage aujourd'hui pour la survie du bison d'Europe. En les accueillant sur son territoire, la Commune de Suchy fait un geste en faveur d'une espèce des plus menacée sur le continent européen.

Des bisons à Suchy

L'étang de Suchy

Endroit magnifique que nous avons découvert en 2011 lors de nos ballades dans les bois.
Malgrés que la végétation a bien repris ses droits, l'endroit reste idllyque, et il grouille de carpes!
et découvre encore ce travail

Si cette dernière ballade t'as épuisé, viens ...

... comme disait notre syndic lors de l'inauguration de la grande salle: "Nous pouvons y venir en salopette de travail comme en costard"

Alors viens qu'on en papote devant 3' d'Villeneuve. (clic sur l'image)

Mais ou est donc ton bled?

Villages avoisinants mais impliqué dans l'histoire de Suchy

Belmont-sur-Yverdon

Le château de Belmont fut construit par les sires de Grandson aux environs de 1050. Situé sur une éminence naturelle, terminant l'extrémité sud-ouest de la colline actuelle de Belmont, il dominait presque toute la plaine de l'Orbe et était gardé de trois côtés par des pentes boisées très inclinées. Il faisait face aux ouvrages fortifiés d'Orbe qui appartenaient aux comtes de Bourgogne.

Son importance est clairement démontrée par le fait que les sires dominants de Grandson s'appelaient au XIIème siècle tantôt seigneurs de Grandson, tantôt seigneurs de Belmont. La première mention du château de Belmont en 1154 nous le présente donc comme l'une des places fortes des seigneurs de Grandson.
Pendant 200 ans les seigneurs de Belmont résidèrent au château. Mais en 1389 le baron Hugues de Grandson, seigneur de Belmont fut arrêté pour falsification de documents officiels. Condamné à la prison à vie, il mourut en novembre 1391 dans la tour du château d'Evian où il était enfermé.
C'est ainsi que s'éteignit la maison de Belmont.

La seigneurerie passa alors en diverses mains. Elle échappa aux hordes dévastatrices des Confédérés en 1475 parce qu'elle était possession de Yolande de France, duchesse de Savoie. Lorsque la dame de Belmont mourut en 1478, le château entra dans la maison de Luxembourg-Martigues. A la mort du vicomte de Martigues, Belmont devait faire retour à la maison de Savoie. Berne ayant accaparé les droits de la couronne de Savoie dans le Pays de Vaud, décide de détruire le château. Sébastien de Luxembourg essaie en vain de discuter. Le château fut rasé en 1553 et la terre de Belmont devint simple circonsription administrative du baillage d'Yverdon. Seule sa cour de justice devait subsister jusqu'à la Révolution, rappelant le temps des illustres seigneurs de Belmont.

Entre le XIVe et le XVIe siècle, la seigneurie de Belmont compta en moyenne six à sept cents habitants, répartis sur un territoire d'environ 25 km², englobant le château, le bourg de Belmont et les sept village de Gressy, Épendes, Suchy, Le Villaret, Sermuz, Valeyres-sous-Ursins et Ursins, soit une densité (forte pour l'époque) de 26 habitants au km². Aujourd'hui, le cimetière a remplacé sur la motte le puissant donjon, ne laissant aucun vestige de ce que fut le château, détruit en 1553 par les Bernois. De l'enceinte du Bourg solidement fortifié, il ne reste également plus rien, si ce n'es quelques pierre cachées

De nos jours, nous pouvons encore voir le fossé qui protégeait le bourg, l'accès où se trouvait le pont-levis et sur le lieu même du château, se trouve actuellement le cimetière.

Sermuz ...

... est un hameau de la commune de Gressy. Il comptait une vingtaine d'habitants en 1990.

On y trouve des vestiges archéologiques, du Ier siècle av. J.-C. : les restes d'un mur gaulois qui y avait été édifié. On y a trouvé des pièces de monnaie, de la céramique et des morceaux d'amphores.

Durant le XIIe siècle et le XIIIe siècle, l'ordre de Saint-Bernard y avait un prieuré.

Suchy et le château Ravenel

Interréssant! Je tombe par hasard sur ce site web!

Pourtant je passe tout les jours devant se tas de terre qui varie en fonction des besoins des cantonniers.
A découvrir, clic sur l'image

.

Voilà une trouvaille

«Le temps passe, les gens changent, la commune peut changer, mais le village reste... Et qu’il reste uni puisque l’union fait la force».