Corsica

18 au 22 juillet 2013
Grand week end ... mais bien trop court!

Première balade

Dés notre arrivée ... go go goooo direction la mer!
Merdouille, c'est constipé par ses p'tites bêtes!

Notre destrier

Pour la découverte d'une toute petite partie de l'île de beauté.

Lac de Tolla ...

... est un lac de barrage, sur le Prunelli situé à 552 m d'altitude.

.

Village de Tolla

.

Presque les lacets du col du Grimsel! :)

.

.

.

Village d'Ocana

.

Notre trajet du premier jour.

Deuxième balade

Route 66 of States??????
Nooon! N196 pour Bonifacio

Bonifacio ...

...située à l'extrême sud de la Corse, est la commune française
la plus méridionale de la France métropolitaine.
Au sud, les Bouches de Bonifacio séparent la Corse
de la Sardaigne italienne.

.

La ville comporte un port et une citadelle.
Celle-ci est établie sur un cap dominant la mer par une falaise
qui est une « veine » de calcaire, roche assez rare en Corse dont
le sol est plutôt granitique. Ce cap est long de 1 600 mètres et large de 100 mètres.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

L'origine de la ville actuelle de Bonifacio n'est pas vraiment connue avec précision, mais des dates approximatives indiquent sa refondation entre 828 et 833 par Boniface II de Toscane qui lui donna son nom actuel. L'histoire attestée de Bonifacio remonte en 1195 mais la ville fut colonisée par les Génois qui imposèrent à la ville des modifications militaires structurelles importantes (et qui créèrent la citadelle actuelle).

.

.

.

.

.

.

.

Cala di Roccapina

.

.

.

.

.

Sartène

.

.

.

Cimetière de Propriano

.

Propriano

.

.

.

Isolella
Avec Ajaccio en arrière plan

.

Isolella
Avec les îles Sanguinaires

.

Isolella
Avec les îles Sanguinaires

.

Notre trajet du 2ème jour.

Troisième balade

Les lauriers du cimetière d'Ajaccio

.

Piana

.

.

calanche di Piana

.

.

.

E Calanche sont une formation géologique de roches volcaniques faisant partie de l'ensemble appelé
« Corse cristalline » à roches magmatiques, à l'ouest de la ligne partant de Calvi et rejoignant Solenzara.
Elles sont composées de remarquables rochers de granite rose, percés de cavités, les taffoni,
dues à l'action des variations de température et de l'humidité couplées aux embruns de la mer
Méditerranée, aux vents forts et au ravinement des eaux de pluie.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Porto

.

Ota

.

.

.

.

.

.

.

.

au fond le village d'Ota.

.

passage du col avec "que" 25°,
Anne claquait des dents! :)

.

Notre trajet du 3ème jour.

1er jour

2ème jour

3ème jour

4ème jour

retour de notre destrier,
650 km's sans broncher!

Suzuki Burgman 400

.

Ajaccio

.

.

.

.

.

Les îles Sanguinaires

.

Ajaccio

Lundi, départ pour l'aéroport. :(

.

Au revoir la Corse!

Souvent conquise, jamais soumise.

Le drapeau corse, qui représente une tête de Maure, ceinte d'un bandeau sur le front sur fond blanc, a des origines peu claires : domine l'hypothèse d'une victoire corse contre les pilleurs maures.

C'est au coeur des luttes indépendantistes corses, en 1745, qu'est pour la première fois hissé ce drapeau, par le général Gaffori, lors du siège de Bastia.

Il prend une place prépondérante dans la vie corse en 1755 avec l'instauration de la République Corse (1755-1769), grâce à l'action de Pascal Paoli, leader indépendantiste. En 1762, la Corse en fait son emblème définitif lors d'un consulte, situation qui durera jusqu'en 1769, où la France, devenue maîtresse de la Corse, interdira A Bandera, qui deviendra dès lors un symbole clandestin, un symbole de l'identité corse brimée.

C'est uniquement en 1980 que l'usage du drapeau corse redevient légal, avec le statut de drapeau régional, mais reste très marqué par son identité nationale, ce qui fait que les groupes indépendantistes, tels que le FLNC en fait encore aujourd'hui leur emblème ultime.

A Bandera est un symbole connu dans le monde entier, du fait certes de l'importance de la diaspora corse dans le monde, mais également, car c'est l'un des plus anciens drapeaux du monde.