Blog 2018

Les dessinateurs s'éclatent

SCANDALE LE GÉANT JAUNE BROIE DU NOIR

Une fraude qui a trop duré, des salaires élevés, des structures pour tricher, des responsables à sanctionner… Doris Leuthard a du mal à circonscrire l’incendie CarPostal.

Son directeur Daniel Landolf, en préretraite, et le directeur financier Roland Kunz ont été mis à pied début février. Quatre enquêtes sont en cours à Berne et les milieux politiques s’attendent à des rapports «avant le début de l’été».
Hier s’est tenu un débat urgent au Conseil national demandé par sept partis. S’il n’a pas apporté d’éléments factuels sur la tricherie, il a révélé la mauvaise humeur parlementaire.

POURQUOI SI LONGTEMPS?
Ce qui fâche d’abord les parlementaires, c’est la durée de la fraude. Durant neuf ans, le système comptable mis en place chez CarPostal a échappé à la surveillance. «Le Conseil fédéral est déçu, mais que fait-il? s’est étonné Thomas Hardegger (PS/ZH). Le scandale montre que la Confédération n’a pas été à la hauteur».
Ulrich Giezendanner (UDC/AG) s’en est pris au Contrôle fédéral des finances: «Là, c’est un bonnet de nuit, il faut faire le ménage!» Cette lenteur de la réaction fait sursauter aussi Jacques André Maire (PS/NE): «Le Jura s’est plaint en 2012 des pratiques de CarPostal, pourquoi faut-il attendre 2018 pour que l’Office fédéral des transports réagisse?»

LES BONUS ET LA RENTABILITÉ
Les socialistes ont fustigé la culture d’entreprise instillée dans les anciennes régies de la Confédération. Pour Jacques-André Maire, «les motivations de CarPostal, il faut les chercher dans les objectifs de rentabilité et les conditions salariales des dirigeants».
Mathias Reynard (PS/VS) ajoute: «La Poste se prend pour une multinationale.» Pour Denis de la Reussille (PST/NE), «le versement des bonus doit cesser». Mais Doris Leuthard est intraitable: «S’attaquer aux salaires ne va pas résoudre ce problème. Cette histoire n’a rien à voir avec la politique des bonus.»

UNE STRUCTURE DÉFICIENTE
Une entité comme CarPostal dans le transport régional des voyageurs ne doit pas faire de bénéfice. Beaucoup y voient une contradiction, d’autant que la loi permet des réserves latentes. Pour Hans Grunder (PBD/BE), «ces structures sont la porte ouverte à des manipulations».
Il regrette le manque de transparence des offres pour attribuer les dessertes: «un deal sur un coin de table…»

LES COUPABLES?
«Si on trichait ainsi dans le secteur privé, on aurait déjà un pied en prison», a ironisé Hans Grunder (PBD/BE). Regula Rytz (Verts/BE) n’est pas allée de main morte: «Ces fraudes font penser aux élites corrompues du tiers-monde. Il faut trouver les responsables et ils doivent quitter l’entreprise, comme ceux qui les ont couverts.
Doris Leuthard le promet: «L’enquête nous dira qui sont les responsables. Peut-être que certaines personnes n’ont pas fait seulement des erreurs, mais des fautes et elles devront payer pour cela.»

CARPOSTAL DOIT SURVIVRE
Face à ce flot de critiques, Doris Leuthard a voulu circonscrire l’incendie aux enquêtes en cours. Pour l’avenir, «le Conseil fédéral n’a aucun intérêt à ce que CarPostal sorte affaibli de cette affaire. Il faut rétablir la confiance».
Martin Candinas (PDC/GR) l’a soutenue: «Nous avons affaire à un cas particulier. Il y a 120 autres entreprises qui travaillent bien dans ce cadre. Chaque année, ce transport connaît une augmentation de 4 à 5%. Il faut poursuivre.» (Le Matin)

Je connais ...

... 

elle est adorable!

et ...

je l'adore!  <3 <3 <3 

C'est quoi cette affaire "CarPostal" ?

Enquête sur les bénéfices de CarPostal Suisse SA

L’Office fédéral des transports (OFT) rattaché au DETEC (Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication) veille à ce que l’utilisation des subventions allouées au transport régional de voyageurs (TRV) soit conforme à la loi. Dans le cadre d’une révision ordinaire, il a constaté que CarPostal Suisse SA réalisait des bénéfices trop élevés en transport régional de voyageurs indemnisé et que ces bénéfices avaient été transférés vers d’autres secteurs. Par conséquent, des subventions de 78,3 millions de francs ont été indûment versées. Ces écritures concernent la comptabilité analytique interne des années 2007 à 2015. La Confédération et les cantons exigent un remboursement complet du montant versé en trop. Les irrégularités seront maintenant examinées (dans le cadre d’une procédure pénale administrative) par l’Office fédéral de la police (fedpol). CarPostal Suisse SA applique un nouveau modèle comptable depuis 2016.

Le DETEC exige que toute la lumière soit faite sur les événements concernant CarPostal. En matière d'utilisation des fonds publics, les entreprises liées à la Confédération ont un rôle de modèle à jouer par respect pour les contribuables et pour leurs clients. Par conséquent, il importe d’instruire minutieusement et de clarifier le plus rapidement possible les faits mais également les responsabilités relatives à ces écritures comptables illicites et à l'allocation d'indemnités trop élevées. 

La Confédération a toujours clairement indiqué que, dans le secteur du transport de voyageurs subventionné, un rendement conforme à la branche proche de zéro était de mise.

Questions fréquemment posées dans l’affaire CarPostal

Voilà, j'espère que ça éclairci un peu.
Ma question: est-il normal que de la politique demande que du service public fasse du bénéfice?

C'est quoi le TRV

Le trafic régional de voyageurs (TRV) avec fonction de desserte est le trafic au sein d’une région – y compris desserte de base des localités – et vers des régions voisines ou limitrophes. Il est commandé et indemnisé conjointement par la Confédération et les cantons.

Conformément à l'art. 4 OITRV, on entend par « trafic régional de voyageurs » (TRV) le transport de voyageurs à l'intérieur d'une région, y compris la desserte de base de localités, ainsi que le transport de voyageurs entre une région et des régions voisines, même étrangères. Il y a lieu de distinguer le TRV du trafic local et du trafic grandes lignes.

Aux termes de l'art. 5 OTV, une ligne revêt une fonction de desserte lorsqu'il y a un point de jonction avec le réseau supérieur des transports publics à au moins une des extrémités de la ligne et une localité à l'autre extrémité ou entre les extrémités. Une ligne doit aussi raccorder une localité d'au moins 100 habitants au réseau des transports publics, faute de quoi la fonction de desserte n'est pas donnée. On parle alors de lignes du trafic touristique (par ex. ligne ferroviaire menant au Jungfraujoch).

L'art. 28, al. 1, LTV, dispose que les lignes du TRV avec fonction de desserte peuvent être commandées et indemnisées conjointement par la Confédération et les cantons (voir procédure de commande).

A l'heure actuelle, 1400 lignes sont commandées auprès de 120 entreprises de transport. La Confédération contribue au TRV à raison de 900 millions de francs par an.


Le ressenti de certain conducteurs.

... à écouter!

Comment expliquer une trahison


Quand chaque matin tu te lèves avec plaisir pour aller au travail,
« Trouve un travail que tu aimes et tu n'auras plus jamais à travailler de ta vie… »
Quand tu arrives à avoir un conducteur sur chaque services,
« C'est, à ce jour, 80 services répartis sur 5 sites… »
Quand ton équipier arrive à mettre un véhicule sous les fesses de chaque conducteurs,
Quand tu constates que l'entreprise se désagrège suite aux économies drastiques mis en place,
Quand tu vois que le personnel qualifié ne pose pas sa candidature grâce au condition salariale,
Quand tu es partenaire d'entreprise d'intérim sinon les bus restent au garage,
Quand tu te tais car tu as le droit de le penser mais pas de le dire,
Quand tu sais que pour toi, ton permis tiens à un fil,
Quand tu apprends les malversations de tes dirigeants...

CarPostal Suisse SA va rembourser à la Confédération et aux cantons l'intégralité du montant des indemnités indûment perçues, soit 78,3 millions de francs. De 2007 à 2015, l'entreprise de transports a appliqué des pratiques non conformes à la loi sur les subventions. Elle a perçu de ce fait des indemnités trop élevées.

...

CarPostal a procédé à des transferts d'écriture illicites pour un montant total de 78,3 millions de francs. Cela représente près de 3% de l'ensemble des indemnités perçues au cours de la période concernée, précise le communiqué.
Le directeur de CarPostal et le directeur des finances ont été démis de leur fonctions avec effet immédiat.



L'Homme!


Un médicament courant prescrit pour femme en âge de consommation.

En général, l'homme est recommandé pour toutes les femmes. Il est très efficace dans la plupart des cas de mélancolie, de découragement, d'anxiété, d'irritabilité, de mauvaise humeur et d’insomnie.

DOSAGE ET POSOLOGIE

L'homme peut être utilisé facilement, deux ou trois fois par semaine et même plus. Si les symptômes ne disparaissent pas rapidement, la dose peut-être augmentée à volonté.

L'homme peut aussi être utilisé de manière externe ou interne, selon les besoins.

PRÉSENTATION
L'homme est offert en plusieurs formats destinés à répondre aux différents besoins et goûts
Mini,
Midi,
Maxi,
Méga (rare et recherché...).

PRÉCAUTIONS IMPORTANTES
Conserver l'homme hors de portée des amies, sœurs, voisines, collègues et autres personnes souriantes et bien intentionnées qui pourraient endommager le produit.

MANIPULER AVEC SOIN
L'homme explose facilement sous la pression, en particulier en association avec l'alcool...
Il est également déconseillé de l'utiliser immédiatement après les repas.

EFFETS SECONDAIRES
L'utilisation inappropriée de l'homme peut entraîner la grossesse ou un excès de jalousie.
L'utilisation concomitante d'autres produits de la même espèce peut aussi provoquer des vertiges, de la fatigue chronique et, dans les cas extrêmes, des crises de nerfs. L'utilisation excessive de l'homme peut par ailleurs produire des douleurs dans les hanches ou des entorses, des raideurs musculaires, des blessures de divers types et des sensations de brûlures dans la région pelvienne.

DATE D'EXPIRATION
Le numéro de lot et la date de fabrication apparaissent sur la carte d'identité et le plus important est la carte de crédit. Il faut qu'elle soit en bon état de marche et très réactive.
Notez que l'homme existe sur le marché en plusieurs marques de contrefaçon dont l'effet est totalement opposé, c'est-à-dire qu'en plus de ne pas être efficace dans le traitement, il aggrave les symptômes et empire la situation.

INSTRUCTIONS GÉNÉRALES
Lors de l'ouverture du paquet, dans tous les cas, ne jamais afficher un air déçu. Cela peut ramollir immédiatement la qualité et son efficacité. Un air très heureux, ébloui ou apeuré produit à chaque fois un impact très positif sur son bon fonctionnement...

ACTIVATION
Pour l'activer, le port d'un décolleté, une petite remarque suggestive, des petits bisous sur le cou ou de légers mouvements lascifs du buste, ou du postérieur suffisent généralement.
Recharger les batteries trois fois par jour : déjeuner, dîner et souper.

EFFETS SECONDAIRES
En plus, cela peut provoquer des effets indésirables, comme le sommeil, l'épuisement, ou des troubles érectiles. Pour le garder en bon état, il faut le stimuler et titiller souvent.

GARANTIE
L'homme n'a pas de garanties. Tous les modèles sont sujets à des défauts d'usine comme critiquer, se plaindre, boire beaucoup, laisser des serviettes humides sur le lit et des chaussettes sales sous le lit, manger de l'ail et des oignons, oublier les dates d'anniversaire, ronfler, mentir, être égoïste. Il peut être avantageux de renouveler le modèle lorsque le fonctionnement est trop altéré.

ATTENTION
Lors d'un renouvellement, préférer et exiger un modèle plus récent.


Isa Guille

.





Bonne année





.