Amsterdam

Notre balade

Par un petit wek-end du mois d'octobre, nous voilà partis pour la découverte de cette ville.
Parcourue à pieds, en bus touristique, à vélo et en bateau pour la découvrir depuis ses canaux.

Une légende?

Si je dois résumé par l'image cette ville, les voici!

La gare

La gare centrale d'Amsterdam date de 1889, créée par l'architecte Pierre J.H. Cuypers, qui a également dessiné le Rijksmuseum à la même époque.

Magasin "Gouda"

Au coeur de la vieille ville d'Amsterdam, se trouve ce magasin de fromages. La hollande étant le 2eme pays du fromage, une visite, avec explications et dégustation s'impose ... ont s'est éclaté!

Fabrique "Heineken"

Un musée

Architecture

Canaux

Taille de diamants

moulin

Pendant des siècles, les moulins à vent (‘molen’ en néerlandais) ont été indissociables de la vie aux Pays-Bas. Que ce soit dans un but industriel, ou pour assécher les plaines, les moulins à vent étaient indispensables à la vie de tous les jours. Les Pays-Bas ont compté jusqu’à 10 000 moulins à vent sur leur territoire.

Et ils sont aujourd’hui toujours mis à l’honneur. Durant la Journée Nationale des Moulins à Vent, mais aussi à l’occasion d’autres fêtes, les moulins sont souvent décorés

canaux 2

maison danseuses!

De part la construction en dessous du niveau de la mer, les poutres en prenant de l'âge, commence à s'incliner dans tout les sens. C'est pour cela qu'il est dit que les maisons dansent!

Maison

Danceuse

Lières

armoiries

danceuses

Le Béguinage

Le béguinage comporte 47 maisons datant du 17 et 18eme siècles. La plus ancienne est en  bois et date de 1477
Les béguines étaient des femmes célibataires et pieuses, qui vivaient en communauté, dans un "béguinage" (photo 3).  C'était une tradition dans le nord de l'europe, notamment en Flandre, qui date du début du 12eme siècle. Cette tradition a disparu, restent les béguinages dont un certain nombre sont classés par l'Unesco. Le béguinage d'Amsterdam date de1307. La cour est située 1m plus bas que le quartier qui l'entoure : elle a conservé sa base du moyen âge. La pelouse servait à étendre le linge pour le faire sécher.

Je suis ...

Magasin

Le Magna Plaza, situé derrière le Palais royal, était autrefois la poste centrale. Elle fut construite en 1899, dans le style de la Renaissance hollandaise par Cornelis Peters. L'ensemble est assez pompeux pour une poste, ou même un centre commercial, mais les tourelles ajourées sont assez réussies.  L'architecte était un fervent catholique, et à reproduit les techniques de construction d'une église. 
L'intérieur vaut le coup d'oeil. Les magasins installés dans Magna  Plaza sont assez chics. Par rapport à la taille du bâtiment, les boutiques sont assez petites et pas si nombreuses qu'on aurait pu croire.
L'église de l'ouest, Westerkerk, date de 1638. Sa tour clocher surmontée d'un couronne impériale, est la plus haute tour d'église d'Amsterdam avec 85m de haut.

Maison d'anne Frank

En 1933, la famille Frank quitte l’Allemagne Nazie pour venir s’installer à Amsterdam. Otto Frank y ouvre une boutique d’épices au 263 Prinsengracht. Quand les Pays-Bas sont envahis par l’Allemagne en 1940, les mesures de discrimination envers les Juifs se multiplient. Le 6 juillet 1942, Otto et Edith Frank décident d’entrer dans la clandestinité. Avec leurs filles Anne et Margot, ainsi qu’une autre famille, ils se réfugient dans la maison se trouvant derrière l’entreprise. Les employés de bureau aident au ravitaillement tandis que les magasiniers eux ne sont pas au courant.
Anne a 13 ans. On lui offre un cahier dont elle fera son « Journal ». Publié en juin 1947 et traduit dans plus de 60 langues, le journal d’Anne Frank raconte les 25 mois passés dans la clandestinité, dans cette maison dont l’entrée était dissimulée derrière une bibliothèque.
Après l’arrestation de la famille en août 1944, l’occupant a vidé les lieux. Aujourd’hui, la maison d’Anne Frank est restée dans l’état où elle était, c’est-à-dire vide. Ici, ce ne sont pas les meubles ou les objets de décorations qui occupent les lieux, mais l’âme de l’endroit qui y prend toute la place. Malgré le dépouillement extrême, on suffoque.
On passe de pièces en pièces. L ‘histoire de la famille Frank est racontée à travers des extraits du journal, des documents historiques, objets, photos, et vidéos. Aux murs de la chambre à coucher d’Anne, quelques posters et cartes postales nous rappellent que cette maison abritait la peur, mais aussi la vie et une part de rêve.

pigeon?

sur le toit

architecture

Hard Rock café

immeuble

jeu de lumière

rouge ... chaud

nuit

La maison tussauds

le dam

Sur la place, mais de l'autre côté du Damrak, se dresse le monument national, un cône de pierre blanche, créé par Jacob Oud en 1956 à la mémoire des   victimes de la 2eme Guerre mondiale.

1ère écluse

7 ponts

Belle enfilade de ponts en pierre, on ne peut faire cette photo qu'à partir d'un bateau.

maison du maire

Magere Brug

Une multitude de ponts permettent aux voitures, aux piétons et surtout aux vélos de traverser les canaux.  80 ponts enjambent les canaux principaux. Ils sont parfois levants, comme l’ancien Magere Brug, la plupart du temps fixes. On trouve également des écluses, d’une importance fondamentale : il ne faut pas oublier que nous sommes ici bien souvent en dessous du niveau de la mer! Les canaux d’Amsterdam sont vivants, et ont évolué au fil des siècles. Certains n’existent plus, comme le Damrak, bouché au XIXème siècle, ou le Rokin, dans les années 30 du XXème siècle.

ecluse

bateau pompes

marché ...

Les barges sont amarées sur le Singel depuis le 19eme siècle. Des pieux enfoncés dans le sol de la rivière pour fixer les barges.

...aux fleurs

Il y a bien sûr des tulipes, et toutes les sortes imaginables de bulbes.

les maisons

Particularités des maisons de la ville.
En étant en dessous du niveau de la mer, la ville subissait par le passé de nombreuses crues et autre inondations.
Remarquez les poutres qui sortent du fronton en haut de chaque maison. Elles sont très souvent équipées d'une poulie, qui sert à effectuer les déménagements et livraisons d'objets encombrants. Il faut faire passer les meubles par les fenêtres.
Pour des raisons fiscales, les maisons du 17eme siècle étaient restreintes à 7,5 m de large. Les escaliers sont très étroits et raides. 

Bisou

l'art

sabot

histoire d'Amsterdam

Amsterdam, la ville la mieux planifiée du nord de l'Europe a toujours porté une réputation dans l'histoire mondiale, et elle a joué un rôle central dans l'histoire des Pays-Bas. Au XVIIe siècle, Amsterdam était le centre de l'économie mondiale, et aujourd'hui, la ville est célèbre pour son caractère tolérant.
1200-1585: Les débuts

Amsterdam a été fondé comme un village de pêcheurs autour du XIIIe siècle. Elle s’est développée autour d'un barrage sur la rivière Amstel à la fin du XIIe siècle. Le nom Amstelledamme a apparu dans la concession à péage de Florence V, comte d’ Hollande, daté le 27 Octobre 1275. Au cours du XIVe siècle, et surtout au XVe siècle, Amsterdam a expérimenté un développement rapide, qui a mis les ciments pour le début de l'âge d'or. De ces jours n'ont duré que quelques bâtiments médiévaux. Quelques exemples: les églises anciennes et nouvelles, et l'Houten Hius (Maison du Bois) en Begijnhof. Au Moyen Âge, les maisons ont été construites généralement en bois, matériel de construction très vulnérable. Le célèbre Houten Hius ne fait pas exception à la règle. Par conséquent, la plupart de ces constructions ont été détruites. Cependant, un nombre étonnamment élevé de maisons gardent encore leurs encadrements en bois.

1585-1672: L'âge d'or d'Amsterdam

La période entre 1585-1672, l'Age d'Or, était l'apogée du succès commercial à Amsterdam. À l’époque, Amsterdam était à la base du marché mondial. Pendant cette période, le paysage urbain caractéristique d'Amsterdam s’est développé: l'expansion urbaine en 1613 et 1663 détermine encore l'apparence de la ville. Plusieurs des plus importantes bâtiments historiques datent de cette période, par exemple, la mairie sur la place du Dam (aujourd’hui le Palais Royal), la Westerkerk, Zuiderker, ainsi qu'un vaste nombre de maisons sur le canal, parmi lesquelles on trouve De Dolfijn (Le Dauphin), De Gecroonde Raep (le navet couronné), la maison Bartolotti, la Huis met de Hoofden (la maison avec des têtes), les Poppenhuis, Kloveniersburgwal 95 (prise en charge par la famille Poppen), le Trippenhuis (construit par la famille Trip), le Van Raey-huizen, Keizersgracht 672-674, et Sweedenrijk, Herengracht 462.

1672-1795: un âge d'or et d'argent

1672 a été une année désastreux pour la République hollandaise, étant attaqué simultanément par les français et les anglais. L'Âge d'Or était terminée. Néanmoins, Amsterdam a réussi à consolider sa prospérité pendant la période comprise entre 1672 et 1795, malgré la difficile situation dans laquelle se trouvait la République. La ville est restée un marché de base important et elle a réussi à conserver sa position en tant que centre financier d'Europe. Alors que l'Âge d'Or était une période de brai et de goudron, la nouvelle ère peut être caractérisée comme un âge d'or et d'argent. Le grand nombre de maisons construites à l’époque, autant les maisons simples que les résidences somptueuses du canal reflètent la prospérité de la ville. Par conséquent, la plupart des maisons dans le centre-ville datent du XVIIIe siècle plutôt que du XVIIe siècle. Quelques exemples: Van Huis Brienen, Herengracht 284, Huis De Vicq De Steur, OZ Voorburgwal237, Zeevrugt et Saxenburg, Keizersgracht 224

1795-1813: La récession et le déclin

En 1795, le gouvernement des oligarchies patriciennes a été renversé et l'ancienne République a cessé d'exister. Bientôt les français ont occupé le pays. Pendant la période comprise entre 1795 et 1813, Amsterdam a souffert considérablement à cause de la récession, une situation reflétée dans la stagnation de la croissance démographique. Beaucoup de maisons sont restés vides, et certains se sont même effondrés à cause du manque d'entretien. Heureusement, quelques façades et des intérieurs qui datent de l'époque impériale restent encore.

1813-1940: Récupération et expansion au-delà du Singelgracht

La période entre 1813 et 1940 est marquée par la récupération économique et, à partir de 1870, par l'expansion. La richesse croissante à provoqué une rapide croissance démographique. Cette évolution est principalement le résultat de la Révolution Industrielle, qui a apporté une Nouvelle Âge d'Or. Alors, la ville s’est déplacée au-delà du canal Singel. Des grands mais précaires quartiers ont été construit pour la classe ouvrière. La période entre 1920 et 1940 a été une époque de récession économique. Donc, il est d’autant plus remarquable que ce qui est appelé l’Anneau 20-40 se compare favorablement avec les précaires constructions du XIXe siècle. Ce fut aussi une période de détérioration à grande échelle du centre historique: les canaux ont été comblés et des aménagements routiers ont été réalisés.
Sources: www.bma.amsterdam.nl

Au revoir Amsterdam