2019

Les bisons d’Europe bientôt à Suchy
Faune La cellule de conservation de cette espèce est prête. Les cinq ruminants pourraient arriver le mois prochain.

A Suchy en Novembre

Les cinq bisons d’Europe – quatre femelles et un mâle – attendus à Suchy viennent de Pologne.
Image: PATRICK PLEUL

Le bison d’Europe piaffe-t-il d’impatience comme le taureau énervé de l’imagerie populaire? Ce qui est sûr, c’est que le biologiste Alain Maibach, le plus fervent défenseur nord-vaudois de ce bovidé menacé de disparition, compte les jours qui le séparent de l’arrivée de cinq d’entre eux dans les bois de Suchy. Le mois prochain, si tout va bien, la cellule de conservation et d’élevage sur laquelle il œuvre depuis douze ans, avec l’Association bison d’Europe de Suchy, sera réellement fonctionnelle.
Il y a tout juste une semaine, comme l’a rapporté «L’Omnibus» dans sa dernière édition, Alain Maibach avait même annoncé lors de l’assemblée générale de l’association que les cinq ruminants – quatre femelles et un mâle – étaient sur le point de quitter la Pologne pour rejoindre le parc de 50 hectares aménagé tout spécialement pour eux dans une forêt du village, conformément au permis délivré en 2017 par la Direction générale de l’environnement (DGE). Signé par la cheffe du Département du territoire et de l’environnement, Jacqueline de Quattro, ce permis est entré en force en 2017. «Il prend en compte les demandes de l’État, relatives notamment aux aspects de protection contre les épizooties, aux accès du public et surtout au type de barrières de protection qui viennent d’être mises en place. Bref, tout est prêt, nous n’attendons plus que les bisons», relève le biologiste.
Le village de Suchy est donc sur le point de trouver sa place sur la carte de la préservation de la faune continentale. Mais un petit grain de sable est venu freiner ce qui semblait être le dernier chapitre d’une saga dont l’écriture des premières lignes ne date donc pas d’hier. «Nous venons d’apprendre que le Service vétérinaire doit encore valider le type de clôture pour pouvoir donner son feu vert à la DGE», reprend Alain Maibach. Un expert externe a été mandaté. À un bémol près, son préavis est positif. «Il s’interroge sur la hauteur de la clôture et l’espace ajouré laissé au niveau du sol. Des éléments qui avaient pourtant été imposés lors de la procédure et dûment inscrits dans le dossier validé par la cheffe du département», soupire le biologiste. Lequel croit néanmoins toujours que le camion convoyant les bisons d’Europe s’arrêtera à Suchy en novembre. «Heureusement, je suis de nature optimiste, sinon cela fait bien longtemps que j’aurais abandonné ce projet.»

Par Frédéric Ravussin - 24 heures

Essai Parallels 15

J'essaie sur un windows 10 pro

Excellente réponse d'un journaliste de skynews Australie aux jeunes qui ont récemment manifesté pour le climat :

Bien que l'exemple provienne des adultes et que la réflexion du journaliste soit réductrice, il faut reconnaître qu'après l'entrée en scène de Greta Thunberg on a pas vu grand-chose se concrétiser dans les actes de nos têtes blondes. (ndlr.)
 
Vous êtes la première génération à avoir demandé la climatisation dans chaque salle de classe ; vos leçons sont toutes faites à l'ordinateur ; vous avez une télévision dans chaque pièce ; passez toute la journée à utiliser des moyens électroniques ; au lieu de marcher à l'école, vous prenez toutes sortes de moyens de transports.
Vous êtes les plus grands consommateurs de biens de consommation de toute l'histoire, vous achetez sans cesse les vêtements les plus chers pour être " tendance votre protestation est annoncée par des moyens numériques et électroniques.
Les gars, avant de protester, éteignez la climatisation, allez à l’école à pied, éteignez vos téléphones et lisez un livre, faites un sandwich au lieu d'acheter de la nourriture.
 
Rien de cela ne se produira, parce que vous êtes égoïstes, mal éduqués, manipulés par des gens qui vous utilisent, disnat que vous avez une cause noble tout en vous amusant dans le luxe occidental le plus fou.
 
Réveillez-vous et fermez-la. Informez-vous des faits avant de protester.
Comme l’indique ce blog en français, la source originale de ce billet est effectivement une vidéo diffusée par la chaîne australienne Sky News. L’homme chauve qu’on voit s’exprimer est Alan Jones, qui anime l’émission Jones + Co sur Sky News Australia. Il est connu en Australie pour ses émissions de talk-shows, notamment à la radio, durant lesquels il multiplie les propos polémiques et insultants. Cet été, il a été momentanément lâché par de nombreux sponsors après avoir injurié la première ministre néozélandaise Jacinda Ardern. L’animateur avait invité le Premier ministre australien «à enfoncer une chaussette dans la gorge» de son homologue, avant de finalement envoyer une lettre d’excuse à Jacinda Ardern. 

Concernant la traduction, elle est correcte. On notera tout de même que contrairement à ce que beaucoup de commentateurs écrivent, l’animateur polémiste Alan Jones ne revendique pas être l’auteur de ce texte, puisque au début de son intervention, il indique : «ce texte m’a été envoyé par quelqu’un. Je pensais le partager avec vous. Il s’intitule "Grandir". Je pense que je vais l’envoyer à Al Gore». Il avait partagé ce texte sur sa page Facebook le 29 mai 2019.

Une petite pour la route

David a invité sa mère à dîner.
Pendant le repas, celle-ci ne peut s'empêcher de remarquer que Julie, la colocataire de son fils, est sacrément mignonne.
Pendant la soirée, alors qu'elle observe la façon dont
David et Julie se comportent l'un envers l'autre, elle... se demande s'il n'y a pas entre eux un peu plus que le simple partage d'un loyer.
David, devinant les pensées de sa mère, lui dit:
- Maman, je sais ce que tu es en train de penser mais je t'assure que Julie et moi ne faisons que partager un appartement, c'est tout.
Environ une semaine plus tard, Julie dit à David :
- Dis-donc, depuis que ta mère est venue dîner, je ne trouve plus la louche en argent. Crois-tu possible qu'elle l’a prise ?
- Quand même, ça m'étonnerait que Maman soit devenue pickpocket ! Mais bon, je vais lui écrire un mail pour en avoir le cœur net.
Il s'assied devant son ordi et écrit : - Ma chère Maman, je ne dis pas que tu as embarqué notre louche en argent, et je ne dis pas non plus que tu n'as pas pris la louche, mais il n'en reste pas moins vrai que cette louche a disparu depuis que tu es venue dîner.
Bisous, David.
Et le lendemain, David reçoit la réponse de sa mère :
- Mon cher David, je ne dis pas que tu couches avec Julie, et je ne dis pas non plus que tu ne couches pas avec Julie.
Mais il n'en reste pas moins vrai que si Julie dormait dans son lit, elle aurait trouvé la louche depuis longtemps.
Bisous, Maman.

L'ancien président français Jacques Chirac est décédé à 86 ans

Jacques Chirac, président de La République française de 1995 à 2007, est décédé jeudi matin à l'âge de 86 ans, a annoncé sa famille. Victime d'un accident vasculaire cérébral (AVC) en septembre 2005, l'ancien chef d'Etat était très affaibli depuis plusieurs années. Toute la classe politique française a très rapidement rendu hommage à Jacques Chirac, évoquant un "combattant" qui fait partie de l'Histoire de France, une "immense figure humaniste" ou encore un homme qui n'a jamais cessé de servir la République. A l'étranger, les chefs d'Etat et de gouvernement ont aussi salué un "formidable dirigeant"", un "visionnaire" ou un "sage".

Au revoir Monsieur le Président

Nos collègues les robots


J'en avais déjà parlé là : " Les robots intelligents menacent l'emploi " en 2016...
D'habitude le journal syndical, je le lis " en travers ".
Mais celui-ci partage mes idées concernant le mal que la robotique va ou à déjà détruit dans mon emploi actuel.
J'avais déjà des craintes concernant les navettes autonomes, et surtout les réponses que je recevais :
·       Tu te fais des idées.
·       Faudrait déjà que le client monte là-dedans.
·       Pis si ça se fait ... tu seras à la retraite.
Ben ... pas si tort que cela dans mes craintes, même si je ne devrais pas vivre cela, je risque de l'effleurer.
Mais ce n’est pas tant pour moi, mais pour les générations d'après (que va devenir mon fils ? lui qui est dans les transports...) et les autres ? comment et dans quels emplois pourront-ils se recyclés ?
 
Si tu as un moment, prends-le et lis ... je sais c'est un peu long, mais ça vaut le détour et fait réfléchir.
 
Clic sur le magazine, " Terminator " est peut-être entre nos mains.

La Suisse ...

..., pays des alpages, du gruyère, des couteaux, des montres et du chocolat... Un endroit fantastique n'est-ce pas ? En revanche, si vous souhaitez que vos oreilles n'en sortent pas meurtries, restez du côté de la Suisse romande (la Suisse allemande est un endroit bien trop périlleux pour nos tympans peu habitués aux sonorités germaniques). Et histoire de ne pas passer pour un touriste, tentez de retenir ces quelques expressions du cru.

Les chiffres:
Septante (70), huitante (80), nonante (90)
À partir de 69, les suisses ont décidé de ne pas se casser la tête et de continuer de compter sur une base sûre et compréhensible. Ce qui nous donne par exemple septante-et-un (71), huitante cinq (85) ou encore nonante neuf (99) et on peut se demander si la logique ne leur donne pas raison sur ce coup là...

Le Natel:
Si un suisse vous demande de lui prêter votre natel, il tente peut-être d'obtenir votre numéro (ou de piquer votre smartphone). Le mot natel est en effet la contraction de : "Nationales Autotelefonnetz", qui désignait à l'époque une marque de téléphones mobiles placés dans les voitures et est aujourd'hui fréquemment utilisé comme synonyme de "téléphone portable".

La Bise et le Foehn:
Le suisse aime la précision alors il distingue le vent froid qu'il appelle la Bise, du vent chaud qu'il nomme le Foehn. Attention ! Il ne s'agit pas d'apporter une quelconque information sur la provenance dudit vent : la Bise peut arriver du sud tout comme le Foehn peut arriver du Nord. Notons par ailleurs que beaucoup de suisses ne se sèchent pas les cheveux au sèche-cheveux, mais se Foehnent tout simplement (oui, du verbe Foehner).

Ça joue ?:
"Ça joue" c'est un peu le couteau suisse (*rire gras*) du vocabulaire helvétique. En effet, il peut à la fois remplacer notre "ça va", "c'est bon", "ça ne te dérange pas", "tout est ok " ou même "ça se goupille bien". Parce qu'en matière d'économie nos voisins ne se contentent pas simplement de la notoriété de leurs banques, ils sont aussi doués lorsqu'il s'agit des mots.

Le cheni:
Figurez-vous que les suisses n'ont pas le monopole du "cheni" et que ce mot est aussi utilisé par les francs-comtois pour désigner le bazar, le bordel, le souk, le cirque etc. Alors si on vous demande d'aller "ranger votre cheni", c'est qu'il est peut-être temps d'apprendre à vous servir de vos placards.

À quelle heure vit-on ?:
En ce qui concerne les montres et plus largement l'horlogerie, les suisses ont une longueur d'avance sur le reste du monde. Du coup, ils font dans l'originalité lorsqu'ils veulent demander l'heure dans la rue et on voit mal comment on pourrait leur faire la leçon.

On vous attend pour le dîner:
Les suisses ne nomment pas les repas de la même manière que nous. Ils déjeunent le matin, ils dînent à midi et soupent le soir. Ne vous y trompez pas si vos hôtes helvètes vous demandent d'être rentré pour le dîner ou la fondue risquerait d'avoir refroidi à votre retour (et personne n'a envie de manger une fondue froide. PERSONNE).

Adieu:
Alors surtout (et on insiste bien là dessus), si votre nouvelle moitié suisse débute son texto par "adieu", ne lui donnez pas tout de suite une ribambelle de noms d'oiseaux. Déjà parce que les insultes c'est méchant (et que chez Topito on aime pas les trucs méchants), ensuite parce qu'adieu = bonjour. On vous aura prévenu.

La jaquette et les socks:
Les suisses sont bien meilleurs que nous en langues étrangères, on le sait. Mais pour enfoncer davantage le couteau dans la plaie, ils n'hésitent pas à introduire délibérément des termes anglais dans leurs phrases. La jaquette c'est donc une veste et les socks des chaussettes. À côté de ça, ils ne boivent pas d'Ice-tea, mais bien du Thé froid. Hypocrites !

Pour ma part, les socks sont des claquettes de bois, qu'on appele aussi "Soccoli"

Ou bien:

Une expression qui se place en fin de phrase et n'est pas hyper simple à traduire. Elle exprime en général une certaine forme d'agacement ("ou merde", "ou quoi"). Et si vous entendez, "ça va ou bien ?!" il se peut que votre interlocuteur soit légèrement énervé contre vous."

Source: inconnu


Titre du paragraphe

Jacques Chirac, président de La République française de 1995 à 2007, est décédé jeudi matin à l'âge de 86 ans, a annoncé sa famille. Victime d'un accident vasculaire cérébral (AVC) en septembre 2005, l'ancien chef d'Etat était très affaibli depuis plusieurs années.
Toute la classe politique française a très rapidement rendu hommage à Jacques Chirac, évoquant un "combattant" qui fait partie de l'Histoire de France, une "immense figure humaniste" ou encore un homme qui n'a jamais cessé de servir la République.
A l'étranger, les chefs d'Etat et de gouvernement ont aussi salué un "formidable dirigeant"", un "visionnaire" ou un "sage".

L'ancien président français Jacques Chirac est décédé à 86 ans

Jacques Chirac, président de La République française de 1995 à 2007, est décédé jeudi matin à l'âge de 86 ans, a annoncé sa famille. Victime d'un accident vasculaire cérébral (AVC) en septembre 2005, l'ancien chef d'Etat était très affaibli depuis plusieurs années.
Toute la classe politique française a très rapidement rendu hommage à Jacques Chirac, évoquant un "combattant" qui fait partie de l'Histoire de France, une "immense figure humaniste" ou encore un homme qui n'a jamais cessé de servir la République.
A l'étranger, les chefs d'Etat et de gouvernement ont aussi salué un "formidable dirigeant"", un "visionnaire" ou un "sage".

Trop magique journée

Mais tellement vrai!

On est tellement débile!

...

... ...

Une opportunité ...

et voilà ...

ENQUÊTE OUVERTE CONTRE L'EX-CHEF DE CARPOSTAL

Fedpol soupçonne Daniel Landolf, ancien patron de CarPostal d'être coupable d'escroquerie. D'autres membres de la direction pourraient être inquiétés.

La police fédérale a ouvert une enquête contre l'ex-chef de CarPostal, Daniel Landolf, et son responsable des finances. Ils sont soupçonnés d'escroquerie en matière de prestations. Selon Fedpol, la procédure pourrait ensuite s'étendre à d'autres personnes.
«Une procédure pénale administrative a été ouverte», a indiqué Cathy Maret, porte-parole de la police fédérale (Fedpol), à Keystone-ATS revenant sur une information publiée par Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. «Il s'agit de premiers pas», précise Fedpol sur son site.

Jusqu'à cinq ans de prison

Si l'escroquerie est reconnue, l'ex-chef de CarPostal et son responsable des finances risquent une amende allant jusqu'à 30'000 francs et une peine de privation de liberté jusqu'à 5 ans. Dans la foulée, d'autres membres de la direction pourraient être inquiétés.
Fedpol s'attend à ce que les enquêtes soient terminées d'ici quelques mois. Si l'enquête aboutit à un acte d'accusation, les deux accusés devront répondre devant le Tribunal pénal fédéral.
L'équipe d'enquêteurs et de spécialistes de la Police judiciaire fédérale à Fedpol analyse pour la procédure en cours l'ensemble des documents, des informations et des e-mails. Elle auditionne les personnes appelées à fournir des renseignements. Des perquisitions peuvent être menées.
La procédure pénale administrative ne porte pas sur un intervalle de temps défini. Elle peut donc s'étendre au-delà de la période souvent évoquée de 2007 à 2015.
La procédure administrative contre inconnu a été décidée par le Conseil fédéral en février 2018 à la demande de la ministre des transports de l'époque, Doris Leuthard. À la mi-août, Fedpol a procédé à une perquisition au siège de La Poste et de CarPostal.

Réglé sur le plan financier

Sur le plan financier, le scandale de CarPostal est réglé depuis fin septembre dernier. CarPostal va rembourser environ 205 millions de francs suisses de subventions indues à la Confédération, aux cantons et aux communes. Depuis que le scandale a éclaté, tous les membres du conseil d'administration de CarPostal ont dû quitter leurs postes comme Susanne Ruoff, l'ancienne patronne de La Poste.
Depuis novembre dernier, Christian Plüss est à la tête de CarPostal. Il a mis en place une nouvelle équipe de direction où tous les anciens membres ont dû postuler à nouveau. Thomas Baur avait repris les rênes ad interim depuis février 2018. (ats/nxp)
Créé: 17.02.2019, 12h21

.

Mémé en ballade


C'est le 26 avril que Mémé va rechausser ses pantoufles pour repartir direction Haguenau en Alsace, France pour une nouvelle participation à la "Rencontre européenne d'autocars de collection".

Elle participera au défilé-promenade et va prendre la pose pour les photographes durant 3 jours, retour le 28 avril . . . dans la nuit!

Clic sur l'image

Bonne Année