2019

L'ancien président français Jacques Chirac est décédé à 86 ans

Jacques Chirac, président de La République française de 1995 à 2007, est décédé jeudi matin à l'âge de 86 ans, a annoncé sa famille. Victime d'un accident vasculaire cérébral (AVC) en septembre 2005, l'ancien chef d'Etat était très affaibli depuis plusieurs années.
Toute la classe politique française a très rapidement rendu hommage à Jacques Chirac, évoquant un "combattant" qui fait partie de l'Histoire de France, une "immense figure humaniste" ou encore un homme qui n'a jamais cessé de servir la République.
A l'étranger, les chefs d'Etat et de gouvernement ont aussi salué un "formidable dirigeant"", un "visionnaire" ou un "sage".

Au revoir Monsieur le Président

Les "Plumplum's" à maman

Nos collègues les robots

J'en avais déjà parlé là : " Les robots intelligents menacent l'emploi " en 2016...
D'habitude le journal syndical, je le lis " en travers ".
Mais celui-ci partage mes idées concernant le mal que la robotique va ou à déjà détruit dans mon emploi actuel.
J'avais déjà des craintes concernant les navettes autonomes, et surtout les réponses que je recevais :
·       Tu te fais des idées.
·       Faudrait déjà que le client monte là-dedans.
·       Pis si ça se fait ... tu seras à la retraite.
Ben ... pas si tort que cela dans mes craintes, même si je ne devrais pas vivre cela, je risque de l'effleurer.
Mais ce n’est pas tant pour moi, mais pour les générations d'après (que va devenir mon fils ? lui qui est dans les transports...) et les autres ? comment et dans quels emplois pourront-ils se recyclés ?
 
Si tu as un moment, prends-le et lis ... je sais c'est un peu long, mais ça vaut le détour et fait réfléchir.
 
Clic sur le magazine, " Terminator " est peut-être entre nos mains.


La Suisse ...

..., pays des alpages, du gruyère, des couteaux, des montres et du chocolat... Un endroit fantastique n'est-ce pas ? En revanche, si vous souhaitez que vos oreilles n'en sortent pas meurtries, restez du côté de la Suisse romande (la Suisse allemande est un endroit bien trop périlleux pour nos tympans peu habitués aux sonorités germaniques). Et histoire de ne pas passer pour un touriste, tentez de retenir ces quelques expressions du cru.

Les chiffres:
Septante (70), huitante (80), nonante (90)
À partir de 69, les suisses ont décidé de ne pas se casser la tête et de continuer de compter sur une base sûre et compréhensible. Ce qui nous donne par exemple septante-et-un (71), huitante cinq (85) ou encore nonante neuf (99) et on peut se demander si la logique ne leur donne pas raison sur ce coup là...

Le Natel:
Si un suisse vous demande de lui prêter votre natel, il tente peut-être d'obtenir votre numéro (ou de piquer votre smartphone). Le mot natel est en effet la contraction de : "Nationales Autotelefonnetz", qui désignait à l'époque une marque de téléphones mobiles placés dans les voitures et est aujourd'hui fréquemment utilisé comme synonyme de "téléphone portable".

La Bise et le Foehn:
Le suisse aime la précision alors il distingue le vent froid qu'il appelle la Bise, du vent chaud qu'il nomme le Foehn. Attention ! Il ne s'agit pas d'apporter une quelconque information sur la provenance dudit vent : la Bise peut arriver du sud tout comme le Foehn peut arriver du Nord. Notons par ailleurs que beaucoup de suisses ne se sèchent pas les cheveux au sèche-cheveux, mais se Foehnent tout simplement (oui, du verbe Foehner).

Ça joue ?:
"Ça joue" c'est un peu le couteau suisse (*rire gras*) du vocabulaire helvétique. En effet, il peut à la fois remplacer notre "ça va", "c'est bon", "ça ne te dérange pas", "tout est ok " ou même "ça se goupille bien". Parce qu'en matière d'économie nos voisins ne se contentent pas simplement de la notoriété de leurs banques, ils sont aussi doués lorsqu'il s'agit des mots.

Le cheni:
Figurez-vous que les suisses n'ont pas le monopole du "cheni" et que ce mot est aussi utilisé par les francs-comtois pour désigner le bazar, le bordel, le souk, le cirque etc. Alors si on vous demande d'aller "ranger votre cheni", c'est qu'il est peut-être temps d'apprendre à vous servir de vos placards.

À quelle heure vit-on ?:
En ce qui concerne les montres et plus largement l'horlogerie, les suisses ont une longueur d'avance sur le reste du monde. Du coup, ils font dans l'originalité lorsqu'ils veulent demander l'heure dans la rue et on voit mal comment on pourrait leur faire la leçon.

On vous attend pour le dîner:
Les suisses ne nomment pas les repas de la même manière que nous. Ils déjeunent le matin, ils dînent à midi et soupent le soir. Ne vous y trompez pas si vos hôtes helvètes vous demandent d'être rentré pour le dîner ou la fondue risquerait d'avoir refroidi à votre retour (et personne n'a envie de manger une fondue froide. PERSONNE).

Adieu:
Alors surtout (et on insiste bien là dessus), si votre nouvelle moitié suisse débute son texto par "adieu", ne lui donnez pas tout de suite une ribambelle de noms d'oiseaux. Déjà parce que les insultes c'est méchant (et que chez Topito on aime pas les trucs méchants), ensuite parce qu'adieu = bonjour. On vous aura prévenu.

La jaquette et les socks:
Les suisses sont bien meilleurs que nous en langues étrangères, on le sait. Mais pour enfoncer davantage le couteau dans la plaie, ils n'hésitent pas à introduire délibérément des termes anglais dans leurs phrases. La jaquette c'est donc une veste et les socks des chaussettes. À côté de ça, ils ne boivent pas d'Ice-tea, mais bien du Thé froid. Hypocrites !

Pour ma part, les socks sont des claquettes de bois, qu'on appele aussi "Soccoli"

Ou bien:

Une expression qui se place en fin de phrase et n'est pas hyper simple à traduire. Elle exprime en général une certaine forme d'agacement ("ou merde", "ou quoi"). Et si vous entendez, "ça va ou bien ?!" il se peut que votre interlocuteur soit légèrement énervé contre vous."

Source: inconnu


Trop magique journée

Mais tellement vrai!

On est tellement débile!

...

... ...

Une opportunité ...

et voilà ...

ENQUÊTE OUVERTE CONTRE L'EX-CHEF DE CARPOSTAL

Fedpol soupçonne Daniel Landolf, ancien patron de CarPostal d'être coupable d'escroquerie. D'autres membres de la direction pourraient être inquiétés.

La police fédérale a ouvert une enquête contre l'ex-chef de CarPostal, Daniel Landolf, et son responsable des finances. Ils sont soupçonnés d'escroquerie en matière de prestations. Selon Fedpol, la procédure pourrait ensuite s'étendre à d'autres personnes.
«Une procédure pénale administrative a été ouverte», a indiqué Cathy Maret, porte-parole de la police fédérale (Fedpol), à Keystone-ATS revenant sur une information publiée par Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. «Il s'agit de premiers pas», précise Fedpol sur son site.

Jusqu'à cinq ans de prison

Si l'escroquerie est reconnue, l'ex-chef de CarPostal et son responsable des finances risquent une amende allant jusqu'à 30'000 francs et une peine de privation de liberté jusqu'à 5 ans. Dans la foulée, d'autres membres de la direction pourraient être inquiétés.
Fedpol s'attend à ce que les enquêtes soient terminées d'ici quelques mois. Si l'enquête aboutit à un acte d'accusation, les deux accusés devront répondre devant le Tribunal pénal fédéral.
L'équipe d'enquêteurs et de spécialistes de la Police judiciaire fédérale à Fedpol analyse pour la procédure en cours l'ensemble des documents, des informations et des e-mails. Elle auditionne les personnes appelées à fournir des renseignements. Des perquisitions peuvent être menées.
La procédure pénale administrative ne porte pas sur un intervalle de temps défini. Elle peut donc s'étendre au-delà de la période souvent évoquée de 2007 à 2015.
La procédure administrative contre inconnu a été décidée par le Conseil fédéral en février 2018 à la demande de la ministre des transports de l'époque, Doris Leuthard. À la mi-août, Fedpol a procédé à une perquisition au siège de La Poste et de CarPostal.

Réglé sur le plan financier

Sur le plan financier, le scandale de CarPostal est réglé depuis fin septembre dernier. CarPostal va rembourser environ 205 millions de francs suisses de subventions indues à la Confédération, aux cantons et aux communes. Depuis que le scandale a éclaté, tous les membres du conseil d'administration de CarPostal ont dû quitter leurs postes comme Susanne Ruoff, l'ancienne patronne de La Poste.
Depuis novembre dernier, Christian Plüss est à la tête de CarPostal. Il a mis en place une nouvelle équipe de direction où tous les anciens membres ont dû postuler à nouveau. Thomas Baur avait repris les rênes ad interim depuis février 2018. (ats/nxp)
Créé: 17.02.2019, 12h21

.

Mémé en ballade


C'est le 26 avril que Mémé va rechausser ses pantoufles pour repartir direction Haguenau en Alsace, France pour une nouvelle participation à la "Rencontre européenne d'autocars de collection".

Elle participera au défilé-promenade et va prendre la pose pour les photographes durant 3 jours, retour le 28 avril . . . dans la nuit!

Clic sur l'image

Bonne Année